Mon parcours

Avez-vous déjà entendu parlé de la synesthésie ?

C’est la capacité à associer neurologiquement plusieurs sens. Par exemple voir des couleurs avec les chiffres, voir la musique sous forme d’onde musicale colorée…

Comme mis en scène dans cet extrait de la série Heroes :

Si l’on considère cela, on pourrait dire que j’ai la capacité à « voir » les énergies ou autrement dit les vibrations puisque tout vibre dans cet univers, la musique, nos corps, les arbres, les plantes…

Tout mon parcours a été d’accueillir cette particularité, et apprendre à la gérer surtout.

J’ai d’abord été très malade dès mes jeunes années. Et la maladie (mal-à-dit), accompagnée de mon corps, m’ont guidée vers la guérison (gais-horizons), vers une plus juste définition de qui je suis, vers l’acceptation de cela. Ce chemin m’a parfois amené du coté de ce qu’il peut y avoir après la mort et j’ai connu tout un tas de niveaux de conscience modifiés. J’arpente toujours ce chemin de quête intérieure.

J’ai rencontré en chemin des personnes merveilleuses, qui m’ont guidée, soutenue, enseignée, encouragée, formée, ramenée à moi même (m’aime). (Toute ma gratitude est encore bien présente)

Ainsi j’ai pris conscience que je percevais ce monde de manière particulière. J’ai plongé dans ces perceptions que j’ai longtemps cherché à éviter : je me suis retrouvée à voir le monde en « technicolor », avec des couleurs irradiant de tout élément vivant/vibrant (terre, ciel, eaux, plantes, animaux, hommes…), ce qui m’a permis de comprendre comment l’énergie fonctionne, inter-agit, se mélange et se métisse, naît, meurt, fonctionne… d’entendre le chant des arbres comme celui des rivières, d’entendre le murmure et le battement de la Terre…

Aider les autres s’est imposé comme une évidence.

J’ai ainsi commencé à me former à la sophrologie, outil extraordinaire pour développer une meilleure harmonie entre le corps et l’esprit et développer sa conscience.

J’ai appris, et j’apprends tous les jours : je suis devenue maître reiki, j’ai appris via le qi qong, la méditation, j’ai commencé à découvrir ce vaste enseignement qu’est le chamanisme, je me suis formée à divers systèmes de guérison énergétique (triangle d’or d’Isis, énergie Rubis) et ma médiumnité me permet de recevoir des enseignements, de jour ou dans mes rêves.

L’observation du monde, méthodique, des énergies, me permet également d’apprendre au quotidien.

Voir quelqu’un guérir grâce à mon aide est un immense bonheur, même s’il faut bien comprendre que nous nous guérissons nous même avant tout. Il n’y a pas de miracle, mais une forme de reconnexion à soi même qui s’opère.

Avec une formation en Histoire et des années d’expérience en tant que professeur, il me tient à cœur de transmettre mon savoir lors de mes séances ou ateliers, pour que chacun puisse devenir autonome dans ses propres recherches, et puisse s’approprier l’idée que nos sens, nos corps, ce que nous sommes, recèle plus qu’il n’y parait… on a juste oublié de nous apprendre à utiliser l’ensemble de nos sens et capacités !

 

« Poussière d’étoile » s’est naturellement im-posée à moi puisque je perçois le corps humain à l’image du cosmos, composé de galaxies, planètes, étoiles, orbites, matière noire, ondes… de l’infiniment grand à l’infiniment petit.

Car « tout ce qui est en haut est en bas ».

Et aussi parce que d’une manière ou d’une autre, nous venons tous des étoiles :

 

poussières d'étoiles hubert reeves

 

mat6brasfleur